Elisabeth Vigée Le Brun

vigee-le-brunLa peinture comme les autres arts ont laissée peut de places aux artistes féminins avant la seconde moitié du XXème siècle. Et pourtant comment ne pas être touché par le formidable talent d’Elisabeth Vigée Le Brun, peintre de la noblesse européenne à la fin du XVIIIème siècle et au début du XIXème siècle.

Quels formidables portraits à la fois tous ressemblants et tous différents ! Le grand Palais lui consacre un vaste espace où s’accumulent des effigies de femmes toutes plus belles les unes que les autres, souvent à l’échelle 1:1. Certaines semblent nous regarder la bouche entrouvertes comme si elles venaient de nous appeler à les rejoindre dans leur univers.

Peintre officielle de la reine Marie-Antoinette, elle n’avait rien de bon à attendre de la Révolution et quitta la France d’ès Août 1789. Tant mieux pour nous puisqu’elle parcouru l’Europe durant 12 ans et multiplia les portraits des grandes familles italiennes, autrichiennes, russes, allemandes et anglaises.

Elle dira de la fin de l’Ancien Régime : « Les femmes régnaient alors, la Révolution les a détrônées. »